• Parution le 11 janvier 2023
  • 336 pages
  • 22€

Abondance

Par Jakob Guanzon
Traduction de l'anglais (États-Unis) par Charles Bonnot
  • Parution le 11 janvier 2023
  • 336 pages
  • 22€

« Tout ce qui comptait, c’était ce petit garçon. »

Henry et son fils Junior dorment dans leur pick-up et se lavent dans les toilettes des McDonald’s. Avant, Henry avait pourtant un toit au-dessus de sa tête, un boulot, une vie de famille et l’espoir des jours heureux. Mais l’Amérique ne pardonne pas. Henry a tout perdu et se bat pour son enfant. Demain, Henry a un entretien d’embauche. Il peut s’en sortir. Il doit s’en sortir.

Alternant souvenirs et présent tendu à l’extrême, Abondance est le roman de cette nouvelle Amérique sauvage, celle des laissés-pour-compte et de l’essence trop chère, où la vie ne tient qu’à quelques dollars. Avec Henry et Junior, Guanzon nous offre le déchirant chant d’amour d’un père pour son fils au cœur d’une famille philippino-américaine. Par sa prose évocatrice et la finesse de son regard, dans la lignée naturaliste de Douglas Stuart et David Joy, Jakob Guanzon fait une grande entrée en littérature.

« Tout ce qui comptait, c’était ce petit garçon. »

Jakob Guanzon

Ils ont aimé

  • Un premier roman sidérant, porté par un style admirable (bravo au traducteur !). Abondance fend le coeur sans permettre aucune larme. C'est une enclume : on y forge les mots "compassion" et "dignité".

    Lire Magazine Littéraire
  • Magistral, un livre important, incandescent, formidable, on se rue sur ce roman de Jakob Guanzon, un immense coup de coeur !

    RTBF, Entrez sans frapper, Gorian Delpâture
  • Tel un héritier de Cormac McCarthy, Guanzon nous offre un roman à l'impact émotionnel dévastateur.

    Librairie de Paris
  • Un brio narratif rare. Il est impossible de lâcher ce livre qui nous bouleverse et nous entraîne dans une chute en avant, à la fois inexorable et au ralenti. Abondance montre comme rarement ce que signifie vivre en marge aujourd'hui. Il est impossible bien sûr de révéler quoi que ce soit du dénouement d'un récit qui tient son lecteur en haleine de bout en bout, dans un crescendo aussi implacable que la spirale qu'affronte Henry, C'est un roman qui unit la grâce et la dureté, la violence du monde et l'amour d'un père.

    Diacritik
  • Une révélation. Construction implacable, style détonant, un cocktail explosif.

    Librairie Lamartine
  • L’effet d’un coup de poing dans l’estomac.

    New York Times
  • Phénoménal. Une voix comme on en rencontre peu.

    The Guardian
  • Le roman moderne de l’exploitation et de l’injustice sociale.

    New Yorker
  • Intime et politique, le portrait sublime d’un père prêt à tout pour son fils.

    Douglas Stuart, auteur de Shuggie Bain
  • On ne le lâche pas, toujours sur la corde raide.

    Wall Street Journal
  • Essentiel pour prendre la mesure de l’Amérique d’aujourd’hui.

    Independent
  • Le sentiment étourdissant d’une chute au ralenti.

    Financial Time
  • Aux USA comme ailleurs, la vie se mesure au compte en banque.

    NPR
  • Récit amer mettant au premier plan les victimes des grandes illusions américaines, Abondance met en scène des âmes embourbées dans des combines minables, en quête d’un idéal.

    Maze
  • Un road movie naturaliste et émouvant, qui donne chair au déterminisme de la lose, illustrant l’impossibilité d’échapper à une forme de malédiction.

    Focus Vif
  • La violence se mêle à la grâce de manière inattendue. Magnifique.

    Gary Shteyngart

À propos de l'auteur

JAKOB GUANZON est diplômé de sociologie et littérature de l’université de Columbia. Il a travaillé à Madrid comme professeur, traducteur et éditeur. Abondance est son premier roman, publié dans la maison indépendante Graywolf Press (Max Porter, David Treuer…). Abondance a été acclamé par la presse et les lecteurs, et sélectionné pour le National Book Award. Il est en cours de traduction dans plusieurs pays. Jakob Guanzon vit aujourd’hui à New York.